Page d'accueil > Propos du porte-parole du MAE
Conférence de presse du 25 août 2020 tenue par le Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Zhao Lijian
2020/08/25

Agence de presse Xinhua : La troisième réunion des dirigeants de la Coopération Langcang-Mékong (LMC) s'est tenue hier sous forme de visioconférence. Lors de la réunion, le Premier ministre Li Keqiang a souligné la nécessité d'élargir et d'approfondir la coopération sous-régionale et de faire de la coopération en matière de ressources en eau un temps fort. Pourriez-vous nous en dire plus ?

Zhao Lijian : Comme vous l'avez dit, la coopération en matière de ressources en eau est en effet un grand temps fort de cette réunion des dirigeants. La LMC a été lancée pour promouvoir la coopération sur les ressources en eau, et il est vrai que les ressources en eau ont toujours été le domaine de coopération le plus important et le point central de chaque réunion des dirigeants. Permettez-moi de passer brièvement en revue les résultats des précédentes réunions des dirigeants. La première réunion a proposé la création d'un centre de coopération en matière de ressources en eau, et la deuxième a annoncé la formulation d'un plan d'action quinquennal pour la coopération en matière de ressources en eau. Par la suite, les pays ont organisé le premier forum sur la coopération en matière de ressources en eau et la première conférence ministérielle sur la coopération en la matière. Lors de la réunion d'hier, le Premier ministre Li Keqiang a annoncé qu'à partir de cette année, la Chine partagera avec les cinq pays riverains du Mékong les informations hydrologiques annuelles du fleuve Lancang, et construira conjointement une plate-forme de partage d'informations sur la coopération en matière de ressources en eau. Cela montre une fois de plus l'attitude ouverte et transparente de la Chine envers une telle coopération, en tant que pays en amont. Dans un contexte d'intensification du changement climatique mondial et de fréquentes catastrophes naturelles, le renforcement de la coopération en matière de partage d'informations hydrologiques aidera les pays du Lancang-Mékong à renforcer la gestion intégrée des bassins, à améliorer la capacité de gestion des ressources en eau et à renforcer la coopération en matière de prévention et d'atténuation des catastrophes.

Un autre temps fort de cette réunion consiste à mettre en synergie la LMC et le nouveau corridor commercial international terre-mer, un passage important qui couvre toutes les provinces, régions autonomes et municipalités de l'ouest de la Chine et les relie à l'ASEAN et au continent eurasien. Certains pays riverains du Mékong ont participé à ce corridor, grâce auquel ils exportent des produits agricoles et d'autres produits compétitifs vers la Chine, puis vers les marchés d'Asie centrale et d'Europe. Ceci a joué un rôle important dans la stimulation du commerce. Au cours des sept premiers mois de cette année, les trains de fret directs transfrontaliers Chine-Vietnam (Nanning-Hanoï) ont effectué 96 voyages, soit une augmentation de 256% en glissement annuel. Le premier lot de bois vietnamien a été transporté à Chongqing par le nouveau corridor commercial international terre-mer. Cela a permis de gagner près d'un mois par rapport au traditionnel transport combiné fleuve-mer. A l'heure actuelle, tous les pays suivent de très près la reprise économique post-Covid-19 et la fluidité des chaînes industrielles et d'approvisionnement. La coordination entre la LMC et le nouveau corridor commercial international terre-mer permettra de faciliter davantage le commerce extérieur des pays du Mékong et de faire bon usage des marchés concernant des centaines de millions de personnes. C'est une excellente nouvelle. Cela stimulera également la coopération dans les capacités de production, l'économie transfrontalière, les infrastructures et d'autres domaines, et approfondira l'interconnexion et le développement régionaux. Cela donnera sans aucun doute un nouvel élan à la reprise dans les pays du Lancang-Mékong dans l'après-Covid-19.

Au cours des deux dernières années, le Laos s'est acquitté activement de ses devoirs en tant que pays assumant la coprésidence en travaillant étroitement avec la Chine et les autres parties pour faire passer la LMC d'une période d'expansion rapide à la période actuelle de développement global. La Chine apprécie beaucoup les efforts du Laos et en est reconnaissante. Lors de la réunion d'hier, le Myanmar a repris l'aviron, symbole de la coprésidence, sous une forme virtuelle. La Chine soutiendra activement le Myanmar dans l'accomplissement de ses devoirs en tant que pays assumant la coprésidence, augmentera l'apport en ressources, suivra la direction de la coopération et veillera à ce que la LMC se concentre sur le développement et le bien-être de la population.

Bloomberg : Les Etats-Unis et la Chine ont réaffirmé leur engagement en faveur de l'accord commercial de phase I lors d'un entretien téléphonique ce matin, abordant la protection des droits de propriété intellectuelle et la suppression des obstacles aux entreprises américaines dans les services financiers et l'agriculture. Les deux parties ont également convenu de créer les conditions pour faire avancer l'accord. Pourriez-vous nous en donner plus de détails ? Et a-t-on parlé de TikTok et WeChat lors de cet entretien téléphonique ?

Zhao Lijian : C'est une question longue, à laquelle j'ai une réponse courte. La Chine a publié un communiqué de presse. Pour plus de détails, je vous renvoie aux autorités compétentes.

Shenzhen TV : Au cours de la 30e Réunion des Etats parties à la Convention des Nations unies sur le droit de la mer (CNUDM) qui vient de s'achever, l'Ambassadeur Duan Jielong, candidat chinois, a été élu membre du Tribunal international du droit de la mer. Pourriez-vous commenter cela ?

Zhao Lijian : L'élection des membres du Tribunal international du droit de la mer (TIDM) a eu lieu le 24 août au siège de l'ONU à New York. Le candidat chinois a été élu avec 149 voix lors du premier tour de scrutin. Son mandat s'étendra du 1er octobre 2020 au 30 septembre 2029. Profitant de cette occasion, je voudrais remercier tous les Etats parties qui ont soutenu le candidat chinois, et féliciter les juges originaires du Cameroun, d'Italie, de Malte, d'Ukraine et du Chili qui ont également été élus membres du TIDM.

Le TIDM est une institution judiciaire internationale importante créée conformément à la CNUDM. La Chine attache toujours une grande importance au travail du Tribunal et le soutient pleinement. L'Ambassadeur Duan Jielong a reçu un large soutien de la plupart des Etats parties, ce qui témoigne de la reconnaissance par la communauté internationale de sa capacité et de la contribution de la Chine au Tribunal au cours des deux dernières décennies, ainsi que de la détermination de la communauté internationale à préserver le multilatéralisme et l'état de droit international. Le succès de la Chine aux élections montre une fois de plus que la répression par certains pays du candidat chinois par intérêt égoïste est à la fois impopulaire et vaine. Nous pensons que les membres élus du TIDM s'acquitteront fidèlement de leurs devoirs et apporteront leur part de contribution au travail du Tribunal et au règlement pacifique des différends maritimes.

China Review News : Selon le site Web du Département d'Etat américain, lors de sa visite en Israël, le Secrétaire d'Etat Pompeo a déclaré, lors d'une conférence de presse avec le Premier ministre israélien Netanyahou, qu'ils avaient échangé des vues sur « le Parti communiste chinois (PCC) représentant une menace majeure pour le monde » et qu'il pensait que la communauté internationale voyait clairement une telle menace venant du PCC. Quel est le commentaire de la Chine ?

Zhao Lijian : Depuis un certain temps, ce politicien que vous avez mentionné diffame et dénigre délibérément la Chine sur la base de préjugés idéologiques et d'intérêts égoïstes. Mais la Chine ne lui permettra jamais d'agir à son gré et de semer la confusion. Vous avez dû remarquer que les médias chinois concernés ont publié le document « Les mensonges dans le discours de Pompeo sur la Chine et la vérité ». Un grand nombre de faits et de vérités inclus dans le document prouve à quel point sont absurdes et ridicules les mensonges de Pompeo, qui ignorent l'histoire et la réalité et qui sont pleins de la mentalité de la guerre froide et de la conception de jeu à somme nulle.

Permettez-moi d'ajouter deux autres points ici :

Premièrement, certains politiciens américains décrivent le Parti communiste chinois et le gouvernement chinois comme des « hérétiques » pour justifier leurs sinistres intentions de mener une « croisade idéologique ». Tant que la Chine reste attachée à la voie du développement pacifique qu'elle choisit indépendamment pour elle-même et ne suit pas la voie tracée par les Etats-Unis, ils verront la Chine comme une bête noire et s'opposeront à la Chine chaque fois qu'ils le pourront. Je voudrais dire à ces gens que la direction du Parti communiste chinois est le choix de l'histoire et du peuple. Le fait que « sans le PCC, il n'y aurait pas de Chine nouvelle » est un fait reconnu sans réserve par le peuple chinois. Personne ne peut fermer les yeux sur le fait que le PCC ait gagné l'adhésion et le soutien du peuple chinois. Toute tentative de changer, voire de contenir la Chine échouera et est vouée à l'échec.

Deuxièmement, certains politiciens américains veulent faire de la « menace chinoise » un slogan, mais tant la Constitution de la République populaire de Chine que le Statut du Parti communiste chinois stipulent explicitement que la Chine adhère à la voie du développement pacifique et s'oppose à l'hégémonie, un engagement qui n'a jamais été pris du côté américain. Jetons un œil aux questions d'actualité brûlantes et sensibles régionales et internationales, laquelle a été causée par la Chine ?! Et y a-t-il des problèmes pour lesquels certains politiciens américains ne courent pas sur scène et en coulisses ?! Ces personnes doivent reconnaître et accepter le fait que, pour la communauté internationale, y compris les Etats-Unis, la Chine est une force positive favorable à la paix et à la prospérité mondiales, et non un facteur négatif ; une opportunité, et non une menace.

Bloomberg : L'Australie bloque le rachat d'une entreprise laitière locale par la laiterie chinoise Mengniu. Le Ministère australien des Finances a déclaré que le rachat était « contraire à l'intérêt national ». L'Australie a-t-elle donné d'autres explications à la Chine ? Et la Chine accepte-t-elle ces explications ? Le ministère a-t-il des commentaires à faire à ce sujet ?

Zhao Lijian : Je ne suis pas au courant de cela et je vous suggère de poser vos questions auprès des entreprises concernées et des autorités compétentes.

En principe, le gouvernement chinois demande toujours aux entreprises chinoises de se conformer aux règles internationales et aux lois et règlements locaux lorsqu'elles mènent leurs coopérations à l'étranger. Nous espérons que l'Australie offrira un environnement ouvert, équitable et non discriminatoire à toutes les entreprises étrangères qui y investissent et développent des activités.

AFP : Pourriez-vous nous donner plus de détails sur la prochaine visite du Ministre des Affaires étrangères Wang Yi en France ? Pourriez-vous confirmer s'il rencontrera le Président Emmanuel Macron ?

Zhao Lijian : Au cours de sa visite en France, le Conseiller d'Etat et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi rencontrera les dirigeants français et s'entretiendra respectivement avec le Ministre des Affaires étrangères Le Drian et le Conseiller diplomatique du Président français Bonne pour échanger des points de vue sur l'approfondissement des relations Chine-France et des relations Chine-Europe, la promotion des échanges et de la coopération dans divers domaines, la préservation conjointe du multilatéralisme et d'autres questions internationales d'intérêt commun.

La Chine et la France sont des partenaires stratégiques globaux. Les relations sino-françaises se trouvent depuis longtemps à l'avant-garde des relations entre la Chine et les pays occidentaux. Il y a eu une bonne dynamique dans les relations bilatérales. Depuis le début de cette année, le Président Xi a eu quatre conversations téléphoniques avec le Président Macron, et le Conseiller d'Etat et Ministre des Affaires étrangères Wang en a eu 12 avec le Ministre des Affaires étrangères Le Drian et le Conseiller diplomatique du Président français Bonne. Face à la pandémie, la Chine et la France sont solidaires et s'entraident. Les deux parties se sont engagées à soutenir le rôle leader de l'ONU et de l'OMS dans la coopération internationale contre le Covid-19, et ont pris l'initiative de reprendre le dialogue institutionnel de haut niveau après l'atténuation de la situation épidémique, jouant un rôle positif dans le renforcement de la solidarité internationale contre la pandémie et le maintien de la stabilité des chaînes industrielles et d'approvisionnement mondiales.

Alors que le Covid-19 a accéléré les changements majeurs inédits depuis un siècle et a ajouté des instabilités et des incertitudes dans la situation internationale, l'unilatéralisme et le protectionnisme qui font rage représentent une menace persistante pour la paix, la sécurité et le développement de l'humanité. La Chine et la France, en tant que membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies et grands pays ayant une tradition de prise de décision indépendante, doivent, à la lumière du consensus des chefs d'Etat des deux pays, défendre le multilatéralisme, renforcer la communication et la coordination dans des enceintes multilatérales, dont l'ONU et le G20, approfondir la coopération stratégique et pragmatique dans divers domaines et contribuer conjointement au développement durable et solide des relations Chine-France et Chine-Europe, ainsi qu'à la paix, à la stabilité et au développement dans le monde.

Kyodo News : Ma question concerne le vaccin contre le Covid-19. L'OMS a récemment appelé les différents pays à rejoindre le plan COVAX. Le 24 août, le Directeur général Tedros a déclaré que plus de 170 pays se sont déclarés prêts à adhérer. Alors, la Chine envisage-t-elle de rejoindre le plan COVAX ?

Zhao Lijian : La Chine soutient fermement les efforts des pays en développement dans le secteur de la santé et honorera sa promesse de faire du vaccin contre le Covid-19 un bien public mondial. Nous continuerons de mettre en valeur nos avantages dans la R&D et la production de vaccins et de travailler avec la communauté internationale pour faire progresser la cause mondiale de la vaccination.

Financial Times : Pourriez-vous nous informer des progrès de l'Initiative de suspension du service de la dette du G20 ? La Chine a-t-elle conclu des accords de restructuration des dettes avec des pays concernés ? En particulier, un accord a-t-il été conclu avec l'Angola ? Et si oui, pourriez-vous nous en donner des détails ?

Zhao Lijian : La Chine attache une grande importance à l'atténuation de l'impact du Covid-19 sur les pays africains et d'autres pays en développement. Nous comprenons les difficultés financières des pays concernés et soutenons la communauté internationale dans ses efforts concertés visant à alléger leur fardeau de dettes, afin que ces pays puissent concentrer leurs ressources sur la riposte contre le virus et la stabilisation de leurs économies. Depuis que l'Initiative de suspension du service de la dette (DSSI) du G20 a été adoptée en avril, la Chine l'a mise en œuvre conformément au consensus des pays du G20. Nous avons maintenant reçu des demandes d'allégement de la dette de plus de 20 pays et sommes parvenus à un accord avec une dizaine d'entre eux à la fin du mois de juillet. Des consultations sont en cours entre la Chine et d'autres pays demandeurs et des progrès ont été accomplis à cet égard.

La Chine met sérieusement en œuvre les engagements solennels pris par le Président Xi Jinping lors de l'Assemblée mondiale de la Santé et du Sommet extraordinaire Chine-Afrique sur la solidarité contre le Covid-19. Nous travaillons avec la communauté internationale pour apporter un plus grand soutien aux pays les plus durement touchés par le coronavirus et soumis à de fortes pressions financières. Nous encourageons également les institutions financières chinoises à se reporter à la DSSI et à tenir des consultations amicales avec les pays africains selon les principes du marché pour élaborer des arrangements pour des prêts commerciaux avec des garanties souveraines. Des résultats positifs ont été obtenus.

Pour de nombreux pays en développement, la Banque mondiale et d'autres banques multilatérales de développement sont leurs importants, voire leurs principaux créanciers. Les institutions commerciales des pays développés détiennent également une grande partie de leurs dettes. Il est impératif que ces institutions participent au processus d'allégement de la dette. La Chine appelle les parties concernées à accélérer leurs actions et à honorer pleinement leurs engagements. La Chine travaillera avec les autres membres du G20 pour mettre en œuvre la DSSI et, sur cette base, appellera le G20 à prolonger davantage la suspension du service de la dette pour les pays concernés.

En ce qui concerne votre question sur un pays spécifique, je laisse cela aux autorités compétentes.

Bloomberg : Selon des reportages, certains ressortissants chinois à Singapour ont déclaré à l'Ambassade de Chine à Singapour qu'ils n'ont pas accès au test du Covid-19 dont ils ont besoin pour entrer en Chine. Quel est votre commentaire à ce sujet ? Qu'a fait l'Ambassade de Chine pour aider les ressortissants chinois bloqués à Singapour ? En outre, il y a eu une augmentation du nombre de cas de Covid-19 signalés parmi les passagers à bord des vols de Singapour vers la Chine. Cela pourrait-il affecter le fonctionnement de la « voie rapide » entre la Chine et Singapour ?

Zhao Lijian : Je n'ai pas lu de reportages à ce sujet. Je voudrais souligner que les missions diplomatiques et consulaires chinoises, sous la direction des autorités compétentes chinoises, ont fourni une assistance aux Chinois d'outre-mer au mieux de leurs capacités. Pour les ressortissants chinois à l'étranger, nos missions diplomatiques et consulaires sont le foyer qui assure toujours leurs arrières.

Suggest To A Friend:   
Print