Page d'accueil > Actualités de la Chine
Li Keqiang : la Chine offrira davantage d'opportunités aux investisseurs chinois et étrangers
2016/06/17

La Chine prendra des mesures pour offrir davantage d'opportunités aux investisseurs chinois et étrangers, a déclaré lundi le Premier ministre Li Keqiang, s'engageant à multiplier les efforts en matière d'application de la loi afin de protéger les droits de propriété intellectuelle.

M. Li s'est ainsi exprimé lors de la réunion du Comité consultatif économique sino-allemand en présence de la chancelière Angela Merkel, au Grand palais du Peuple, à Beijing.

La Chine a réalisé d'importantes avancées dans la réforme et l'ouverture ces trois dernières décennies, a indiqué M. Li aux entrepreneurs chinois et allemands participant à la réunion.

"La Chine continuera à l'avenir à faciliter l'accès à son marché et adoptera davantage de mesures pour offrir des opportunités plus grandes et nombreuses aux investisseurs chinois et étrangers", a-t-il expliqué, encourageant l'Allemagne à déployer des efforts conjoints avec la Chine.

"La Chine continuera à promouvoir le système de protection des droits de propriété intellectuelle, à renforcer les efforts en matière d'application de la loi et à mieux protéger les droits des entreprises, des chercheurs et du public dans l'espoir de donner libre cours à leur créativité et à leur esprit d'entreprise, afin de faire avancer la transformation et la modernisation de l'économie chinoise", a indiqué M. Li.

Les présidents et directeurs généraux de Siemens AG, Thyssenkrupp AG, ALBA Group, CLAAS KGaA ainsi que de China Railway, CRRC Corporation Limited et Baosteel Group ont offert leurs points de vue et propositions lors de la réunion sur la coopération industrielle, notamment concernant la fabrication intelligente, la coopération dans les marchés tiers et l'environnement du commerce et des investissements.

Qualifiant la discussion de "pragmatique, avancée et prospective", M. Li a indiqué que le comité consultatif jouait un rôle important dans la coopération bilatérale.

Il a appelé le comité à continuer de renforcer les échanges de points de vue et à briser l'asymétrie d'information afin de mieux s'adapter à la situation globale de la coopération sino-allemande.

M. Li a attribué l'excédent de capacité de production dans certains secteurs à la faiblesse de la reprise économique mondiale, expliquant que des efforts conjoints de la part de l'ensemble des pays étaient nécessaires pour faire face à cette surcapacité.

"Il est déraisonnable d'accuser un pays ou aspect particulier pour cette situation. Si certains pays déclenchent une guerre commerciale, cela nuira à autrui sans leur être profitable", a-t-il averti.

Il a exhorté tous les pays à traiter les défis et à éviter les risques par des moyens de marché, dans un esprit coopératif, afin de défendre la libéralisation commerciale.

Mme Merkel a indiqué pour sa part que le comité consultatif était un mécanisme efficace pour promouvoir la coopération économique sino-allemande.

Elle a expliqué avoir discuté de manière approfondie avec M. Li des questions d'intérêt commun pour les entreprises des deux pays, précisant que ces consultations avaient débouché sur de nombreux accords.

Elle a appelé les deux parties à permettre au comité de jouer pleinement son rôle pour améliorer le dialogue et élargir la coopération.

Des représentants d'entrepreneurs ont exprimé l'espoir de saisir les opportunités de l'intégration du plan chinois "Made in China 2025" à la stratégie allemande "Industrial 4.0" et de voir les deux gouvernements créer un environnement de marché plus juste et ouvert.

M. Li et Mme Merkel ont également participé lundi après-midi au Grand Palais du Peuple au 8e Forum de coopération économique et technologique sino-allemand, parrainé par la Commission nationale du développement et de la réforme de la Chine et le ministère fédéral allemand de l'Economie et de l'Energie.

Soulignant le fait que la Chine s'ouvrirait davantage au reste du monde, M. Li a indiqué que les entreprises allemandes et d'autres pays verraient davantage d'opportunités en Chine, en particulier dans le domaine de la nouvelle économie.

"Du moment qu'elle est enregistrée en Chine, une entreprise sera traitée de manière équitable, peu importe qu'il s'agisse d'une joint-venture ou d'une société à capitaux exclusivement étrangers", a indiqué M. Li devant plus de 800 représentants d'entreprises des deux pays.

En raison de l'expansion de la coopération sino-allemande, la possibilité de frictions économiques et commerciales entre les deux pays est plus importante. Cependant, la part de ces différends dans la coopération globale diminuera, a-t-il noté.

Si les deux parties gardent à l'esprit l'intérêt général et s'ouvrent l'une à l'autre, elles renforceront la compréhension mutuelle et résoudront les différends de manière appropriée, a-t-il précisé.

Expliquant que l'Allemagne et la Chine étaient "l'une pour l'autre, d'importants marchés d'exportations et partenaires de création et de recherche et développement", Mme Merkel a indiqué que les deux parties devaient travailler ensemble pour mettre en commun leurs stratégies, explorer de nouveaux potentiels et élargir les marchés tiers afin de créer un nouveau terrain de coopération bilatérale.

Il s'agissait de la 9e visite de Mme Merkel en Chine en tant que chancelière allemande.

Les deux chefs de gouvernement ont co-présidé lundi le 4e cycle de consultation intergouvernementale. Mme Merkel s'est rendu mardi à Shenyang, capitale de la province du Liaoning (nord-est), où elle a achevé sa visite de trois jours dans le pays.

Source: french.people.cn

Suggest To A Friend:   
Print